Covid-19 : comment les organisateurs de salons professionnels ont dû s’adapter

La situation sur la crise du covid-19 s’est améliorée en France, mais le retour à la normale est encore lent. Cela vaut également pour les organisateurs d’évènement professionnel dont l’activité doit s’adapter à « l’après covid-19 ». La question étant : « comment se déroule l’organisation des salons professionnels ? ». Focus sur les mesures prises.

La sécurité avant tout

Bien avant que la crise du covid-19 fasse son apparition, la question de la sécurité était au cœur du débat sur les mesures à prendre pour l’organisation de salons professionnels. Après le passage du covid-19, ce n’est plus un débat, les mesures de sécurité sont à fortifier. Ce virus a créé un fort sentiment de peur chez le public qui ne s’en ira pas avant un moment. Aussi, pour donner de la confiance au public de prendre part à l’évènement, il faut prendre des mesures sécuritaires plus strictes par rapport à la situation normale. Si auparavant, il y avait 20 vigiles pendant l’évènement, il va falloir en ajouter plus. En outre, il faut assurer un contrôle en direct des visiteurs pour contrôler le flux. On peut aussi installer des parcours fléchés. Un nettoyage fréquent et une réorganisation des lieux de restaurations sont également à prévoir. Mais la sécurité n’est pas seulement pour le public, mais aussi les entreprises participantes. Pour les inciter à louer un stand, il faut assurer une protection optimale. En contrepartie, ces derniers doivent se plier aux mesures mises en place.

La mise en place de mesures de propreté et la santé

Le covid-19 a mis en avant un problème qui nécessitait d’être prise en compte dans l’organisation d’évènement professionnel, à savoir l’hygiène. À cause (ou plutôt grâce) du virus, le public est maintenant pointilleux sur la propreté, ce qui doit également être le cas des organisateurs. Il s’agit là d’une nouveauté, il faut admettre que la propreté et la santé n’étaient pas une priorité pour organiser un salon ou une exposition, ou du moins pour la plupart des organisateurs. Ainsi, pour organiser un évènement de masse tel qu’un salon, il faut veiller à procurer plusieurs points d’eau dans l’enceinte. Dès l’entrée, il faut mettre à disposition du public des gels désinfectants dont l’utilisation est obligatoire. Dans l’enceinte, il faut s’assurer que les poubelles soient vidées et que les toilettes soient entretenues. Pour parer aux différentes éventualités, il faut prévoir un espace de soin et disposer d’une équipe de secours prêts à intervenir. En dernier lieu, il faut sensibiliser le public à préserver la propreté via différents supports de communication.

Le respect de l’environnement

La période de confinement a permis de diminuer le taux de pollution partout en France. C’est dû au fait qu’il y a moins de flux de personnes qui circulent, ce qui permet de réduire considérablement le taux de déchets éparpillés et de l’empreinte de carbone. Il faut continuer dans cette bonne voie pour organiser des salons professionnels. Le public veut avant être en sécurité, mais il recherche aussi un environnement où il s’y sent bien. En pratique, ce concept requiert l’usage de matériel à usage unique. Par exemple, s’il y a restauration sur les lieux, il est préférable d’utiliser des couverts biodégradables. À la rigueur des couverts habituels, mais surtout pas de plastique. Pour les déchets, les bacs de triage sont tout à fait adaptés. Bien évidemment, il faut proposer un mode d’utilisation pour expliquer le fonctionnement.