Écologie industrielle et territoriale : une démarche cruciale pour les entreprises locales

Régie par la loi du 17 août 2015, l’écologie industrielle et territoriale consiste, à l’intérieur d’un territoire ou d’un groupement d’entreprises, à optimiser la gestion des ressources et de la production au moyen d’une économie dite circulaire. L’énergie et l’électricité, mais également l’eau, font partie des éléments à prendre en compte en écologie industrielle et territoriale. Découvrez en quoi un tel projet peut s’avérer bénéfique pour les collectivités et professionnels.

Les avantages pour les acteurs économiques locaux

Que ce soit pour les entreprises elles-mêmes ou pour la collectivité territoriale, un projet d’écologie industrielle et territoriale offre bien des atouts, tels que :

  • le développement d’emplois ;
  • une meilleure attractivité du territoire ;
  • une importante attractivité des entreprises ;
  • une valorisation des ressources du secteur géographique.

Qu’elle soit appliquée sur un quartier, un groupement d’entreprises, un parc régional ou une zone industrielle, l’écologie industrielle et territoriale crée du lien social et de l’attractivité tout en réduisant l’impact des acteurs économiques sur l’environnement.

Substitution et mutualisation : deux pans de l’économie circulaire

Un projet d’écologie industrielle et territoriale peut être développé de deux manières différentes : à travers des synergies de mutualisation et des synergies de substitution.

Synergies de substitution

Il s’agit de valoriser des matières premières et des énergies au travers d’échanges par récupération, réutilisation ou recyclage, entre deux ou plusieurs entités. Ces échanges permettent de faire circuler les ressources et de réduire les déchets tout en réalisant des économies.

Synergies de mutualisation

Les entreprises et acteurs locaux peuvent également décider de mutualiser leurs matières et leurs ressources. En les mettant en commun, elles limitent les transports et les coûts tout en réduisant leurs émissions de gaz à effet de serre en gagnant en efficacité.
Pour mettre en place un projet d’écologie industrielle et territoriale, les acteurs d’un territoire doivent s’appuyer sur l’expertise de spécialistes en développement durable et en économie circulaire.